Connexion
Voir aussi
Archives photographiques

Le traitement des odeurs

Les procédés de la station

Pour parvenir à l’objectif « zéro nuisance olfactive», le Grand Prado a mis en place de nombreux procédés. Les zones de prétraitement et de traitement des boues sont ainsi complètement couvertes, tandis que les bâtiments concernés sont dépressurisés, afin de confiner les odeurs.

De plus, les odeurs nauséabondes passent par trois étapes. D’abord, elles subissent une aspersion d’acide sulfurique, afin d’éliminer les composés azotés. Puis elles intègrent deux tours oxydantes, où l’ajout combiné d’eau de javel et d’hydroxyde de sodium fait disparaître les sulfures (tour 2), puis les mercaptants (tour 3). Ce qui est rejeté dans l’air a donc été désodorisé.



Les nez électroniques

Afin de juger de la qualité de l’air de la station, quatre « nez électroniques », Odowatch, ont été disséminés aux endroits stratégiques. Odowatch est un système électronique de mesure en continu des odeurs, de modélisation en temps réel et d’alerte. Ils sont aussi intelligents : ce système permet de distinguer les odeurs provenant du site et de situer leur provenance. En cas d’alerte, il permet une réaction rapide et son système d’archivage fournit des historiques précis. Associés à une station météo, ces « nez » permettent d’établir avec une précision une « carte olfactive » du site réalisée en temps réel, 24h/24. Odowatch permet, en plus, de prévoir un jour à l’avance la stratégie à adopter en fonction des données météorologiques futures.

Le jury de nez

Les riverains et l’Office Réunionnais de l’Air participent également à l’objectif « zéro nuisance olfactive», à travers un « jury de nez ». Ce jury se compose d’une vingtaine de personnes, réparties sur les différentes zones du territoire de la CINOR, autour de la station du Grand Prado. Les personnes sélectionnées sont des nez « moyens », c’est-à-dire qui ne soient pas hyper ou hyposensibles et ont participé à une formation. Il offre de nombreux avantages. En effet, cela favorise la participation dynamique de votre communauté dans vos efforts pour mieux gérer les odeurs.

Le but est de communiquer toute remarque complémentaire concernant l’impact olfactif de la station.

En dehors de campagnes d'observation régulières, les jurés peuvent faire des observations « spontanées » en cas d’événements odorants.

Mise à jour le lundi 24 Juillet 2017 à 11:09:19.
[↑]